Dysposer les images [1/8] – Seuils et Détours

Dysposer est pour moi une manière de réouvrir ma pratique du design graphique. C’est un acte qui me permet de repenser sans cesse des formes, qu’elles soient visuelles, textuelles ou hétérogènes, mais c’est surtout un acte qui me permet de revoir, dans le sens de voir autrement (une méthodologie citationnelle).

Le Feu Follet

Cette édition est une retranscription du film Le Feu Follet de Louis Malle (1963), oeuvre écrite initialement par Pierre Drieu la Rochelle (1931). Il s’agit d’observer la transposition d’une oeuvre littéraire en oeuvre cinématographique, puis de revenir au langage écrit par le biais des sous-titres, dévoilant ainsi les pertes, les ajouts, les évolutions d’une narration qui traverse les années et les moyens de la montrer.

Iconolâtrie

L’iconolâtre est celui qui est accusé de rendre un culte, une adoration aux images. Ce projet déplace la notion de représentation de déité.s vers la représentation de la femme par le biais d’un point de vue voyeuriste et fétichiste.

Mauvais Sang

Mauvais Sang est un projet qui vise à retranscrire une narration filmique et son atmosphère dans un objet éditorial, introduisant ainsi une autre sorte et un autre rapport à la narration. Le livre permet de montrer à voir des mots prononcés, tout en s’arrêtant sur des images, c’est un contrebalancement du mouvement induit par la narration filmique et de la narration en elle-même.

BBB – Marginalia

BBB – Marginalia est un objet éditorial construit et basé sur l’appropriation, la compréhension, l’assimilation d’un ouvrage grâce aux notes, aux marques – aux marginalia – laissés dans cet ouvrage par le lecteur. Il s’agit ici de six textes de Roland Barthes, Jean Baudrillard et Pierre Bourdieu – 3 penseurs, 3 modes de pensée, 3 visions différentes – qui se confrontent ou se s’appuient dans un même objet, ayant pour point commun une réflexion sur la société et ses acteurs, traité en accord et dans le sens des préoccupations respectives des trois auteurs.

Notes (éparses) sur la Littérature – Wim Wenders ou l’écriture visuelle

La Vérité des images est le troisième recueil de et sur Wim Wenders regroupant des entretiens et essais de 1984 à 1992. Le cinéaste y évoque principalement la préparation et la réalisation de deux de ses films, Les Ailes du désir et Jusqu’au bout du monde, mais également son univers, ses thématiques – temps, espace, identité -, ainsi qu’une réflexion sur l’introduction de nouvelles techniques à cette époque comme la vidéo numérique, les effets spéciaux numériques, dans le monde du cinéma et l’avenir de ce dernier.

Le Musée Imaginaire

Le Musée Imaginaire est une collection de plusieurs objets éditoriaux axés sur l’image, principalement l’image cinématographique. Ce projet est surtout un prétexte à questionner les notions d’archives, de collection/accumulation, mais également un prétexte au partage et à la diffusion de cette archive au travers d’une mémoire cinématographique en perpétuelle extension.