Notes (éparses) sur la Littérature – Artaud 1920

Antonin Artaud 1920, c’est un homme qui avait compris qu’il était mort avant tous le monde, et, étant déjà mort, il ne pouvait plus mourir. Antonin Artaud, c’est le bouillon de culture d’une époque, qui traverse les ans, et devient atemporel : c’est un homme des trois temps, c’est-à-dire un homme-passé, un homme-présent et un homme-futur.

Notes (éparses) sur la Littérature – Samuel Beckett, rire et sombrer

Samuel Beckett, à la fois écrivain, dramaturge, poète et scénariste de la « destitution de l’homme moderne », est re.connu pour son oeuvre sobre et dépouillé, son pessimisme face à la condition humaine, et de manière plus générale, face à l’Humanité. C’est aussi un travail sur le langage que nous propose l’auteur au fil des années, un travail de style au service des thèmes ou des propos qu’il traite : une langue lapidaire et minimale pour une humanité sans avenir.

La Somme de ses Parties [0/4]

Le sujet de mon PFE a été tordu par la Mention Recherche. Il devait être un théâtre itinérant acoustiquement optimisé, c’est finalement la rénovation de bâtiments académiques du campus de La Doua où j’ai agencé trois dispositifs : un amphithéâtre déconstruit, un ersatz de bibliothèque universitaire surautomatisée et une collection de partitions participative.