Licence [1/4] – Maison Horizontale 001

Cette retraite de fin de semaine pour une famille de quatre personnes est mon premier projet académique. Sa genèse est une lettre au client consignant l’esthétique de vie projetée, une figure traduisant cette volonté. Ainsi qu’une consigne : un espace fluide, une maison d’une seule pièce.

Plan Masse

Lettre au client

Monsieur,

Pour passer vos week-ends en famille après une semaine bien urbaine, vous avez choisi l’immensité : le paysage infini d’un bord de lac saturé d’une forêt que vous pourrez imaginer vierge tandis qu’elle s’étale sous vos yeux.

Je vous propose d’accorder ce changement de lieu avec un changement de mode de vie. Différents niveaux d’intimité et d’ouverture permettront à chacun de changer d’attitude envers ce tableau végétal. Soit de pouvoir passer librement de la contemplation à la dissimulation.

Figures
Plusieurs itérations

Car derrière le grandiose promit par le sublime de ce paysage se dessine la réalité de la nature. Celle qui reprend ses droits, celle dont la seule loi est la loi du plus fort et du plus impitoyable. Celle que vous ne tarderez pas à peupler de loups, d’ours, de fourmis, de fantasmes.
Par opposition, les pièces de vie s’organisent autour d’un patio où la nature retrouve son état domestique. Rappel vert de la vie urbaine où les facettes de votre vie sont sous votre contrôle. Tandis que les vues portées vers l’extérieur vous promettent une détente sauvage.

C’est ainsi que week-end deviendra un moment d’expédition en famille où l’on prendra plaisir à jouer dans l’immensité, s’imaginer en Robinson Crusoé devant l’impénétrable océan de verdure, une canne à pêche à la main, le regard glissant sur la surface tendre du lac pour finir dans l’abîme touffu des feuillages.

Au plaisir de poursuivre notre conversation épistolaire autour d’un déjeuner les temps à venir.

Veuillez recevoir Monsieur, mes meilleures salutations,

Antoine GROS