Musicomédie, spectacle d’improvisation théâtrale

 

Salut Aurillac, est ce que ça va ?

[Le public va bien]

Bienvenue à la pastille 104, Cours de la Visitiation. Il est 15h15, le soleil est radieux et nous sommes bien, à l’ombre, prêts à assister à une Musicomédie.

Mais qu’est ce qu’une Musicomédie me diriez vous ?

Moi même je suis musicomédien, c’est mon boulot, je dirigerai la séance de musicomédie de cette après-midi. Musicomédien, c’est un métier peu connu et encore moins médiatisé dans l’industrie musicale et les processus de création.

Les musicomédiens sont ceux qui inventent les histoires racontées par les chansons. Ces histoires sont ensuite mises en paroles par le parolier et enfin chantées par le chanteur. Nous assistons donc à la genèse de la création de chanson par une approche théâtrale de la musique.

Quelques bribes d’histoire pour les plus curieux d’entre vous. La tradition musicomédique remonte à plus de 2000 ans avant notre ère. Les premières archives nous viennent du voyageur et géographe Pausanias dont il ne reste que des fragments contant ses rencontres avec les musiciens et musicomédiens des multiples cité-état de la Grèce antique. S’ensuit une période obscure pour laquelle nous disposons de peu d’informations et qui dure jusque la Renaissance où Alberti réinvente la tradition musicomédique antique par son livre De Re Musicomediae. Je ne m’étenderai pas sur cet exposé, laissez moi juste citer Gottfried Höteborg, Zurichois d’origine et créateur de ce que les experts définissent comme le creuset théorique de la Musicomédie moderne. Si vous avez une quelconque question sur l’histoire de la musicomédie, je vous recommande chaudement de vous entretenir avec notre Docteur en Musicomédie. Homme aux multiples talents, Il sera cette après midi à la guitare, merci d’acceuillir notre musicien Théo !

[Applaudissements]

 

Mais aujourd’hui, nous quitterons les sentiers battus de la musicomédie classique et moderne écrites au fil de mois voire d’années. Car oui cher public, aucune des histoires aujourd’hui ne sont préparées. Elles seront toutes improvisées, les musicomédiens les découvriront en même temps que vous, au rythme où elle s’écriront sous vos yeux. Ne connaissant pas les histoires qu’ils vont créer, ils ne connaissent non plus les titre des musiques sur lesquelles ils vont improviser. Car ce sera vous qui leur proposerez les titres de vos chansons préférées pour en découvrir l’une des histoires qu’elle renferme.
Je vous recommande dès maintenant de réfléchir aux chansons que vous souhaiteriez voir en musicomédie. Peu importe si le titre est en français, s’il est dans une autre langue nous tenterons la traduction

[Courte pause] [Discuter avec le public]

 

Excellent, je vous propose d’accueillir dès à présent les 5 musicomédiens qui se produiront pour vous cet après midi !

[Entrée des musicomédiens en fond de scène, Applaudissements]
[Passer devant chacun, alterner entre “T’es chaud ?”, “T’es prêt ?”, le musicomédien s’exclame comme bon lui semble, finir avec le public, le public est chaud]

Sans plus attendre, découvrons la première histoire. C’est le moment où vous pouvez me proposer le titre que vous désireriez voir interprété.

[Sonder le public à la volée, une fois le titre choisi, demander l’artiste, faire chanter la personne l’air ou le refrain]

Pour démarrer une musicomédie, quand je vous dis “Musico” vous me répondez “Médie !”.
On va faire un essai [En faire deux]
Cette fois ci c’est la bonne, accordez vous, “Musico” [Médie !]

[Début de l’impro]

Discours de présentation du Maître de Cérémonie, spectacle Musicomédie mis en scène par la compagnie des Gibbons Masqués, Aurillac Août 2017.

Et si vous avez aimé ce spectacle, parlez en à vos amis pour qu’ils en profitent aussi. Si vous avez détesté, parlez en à vos ennemis, ça nous fera toujours du monde en plus !